Actualités

Birmingham : rénovation de la bibliothèque

L’oratoire de Birmingham a lancé un appel urgent aux dons pour rénovations. L’appel vise à préserver et à sauver le patrimoine de Newman. Il s’agit notamment de sa bibliothèque, qui contient plus de 13 000 volumes, et de son bureau, qui a été conservé exactement dans l’état où il se trouvait lorsque le cardinal est mort. Les travaux de la bibliothèque ont consisté à retirer tous les livres afin de pouvoir travailler sur un mur extérieur pour éviter qu’il ne s’effondre. Le toit partiellement vitré a également été enlevé pour une réparation essentielle, et une pente accrue a été réalisée sur le reste du toit afin de prévenir les infiltrations d’eau. La chambre du cardinal a également dû être rénovée en raison d’une fuite.

Bien qu’un généreux donateur aux Etats-Unis ait donné 1 million de livres (pounds), il reste 300 000 £ à financer, aussi l’oratoire fait-il appel aux dons.

Voir le site de l’oratoire pour plus d’informations : https://appeal.birminghamoratory.org.uk/

Publications

Dictionnaire des auteurs catholiques des îles britanniques, par Gérard Hocmard, en collaboration avec Jean Duchesne, Frédéric Slaby et Jean-François Chappuit.

De Pélage à Julian Fellowes, en passant par Thomas Becket, Thomas More, William Shakespeare, John Henry Newman, Oscar Wilde, G.K. Chesterton, Graham Greene, Alfred Hitchcock ou J.R.R. Tolkien, ce dictionnaire propose une visite guidée de la galerie des auteurs d’inspiration catholique romaine de Grande- Bretagne et d’Irlande, de la christianisation des deux îles et de la Réforme jusqu’à nos jours.

Catholiques anglais, irlandais et écossais, tous ont accumulé un héritage intellectuel et spirituel qui ouvre des perspectives non seulement à leurs compatriotes mais également à leurs coreligionnaires du monde entier. Les 500 notices biographiques, assorties d’une introduction historique pour situer le contexte dans lequel la foi de chacun s’est exprimée, dressent un panorama unique des îles britanniques qui pourraient bien être un foyer de catholicisme plus intense et plus vivant qu’il n’y paraît.

Spécialiste du paysage culturel de la Grande-Bretagne, Gérard Hocmard a réuni autour de lui pour cet ouvrage ces autres spécialistes du monde britannique et de sa dimension catholique que sont Jean Duchesne, Frédéric Slaby, Jean-François Chappuit.

***

Le cogito newmanien, par Grégory Solari.

Quelques mots. C’est peut-être à cet indice que se reconnaît le philosophe authentique. À l’économie des termes par lesquels se dit l’essentiel de l’intuition dont vit l’esprit. Des mots inséparables de la conscience de soi, et grâce auxquels nous pouvons dire avec Descartes : «je pense, donc je suis», ou bien avec John Henry Newman (1801-1890), se découvrant pleinement fidèle à l’intention du geste cartésien dans son Journal philosophique : «je sens, donc je suis» («sentio, ergo sum»). Le «cogito newmanien» tient dans ces quelques mots. Mais ces mots sont ceux de Descartes, vers lequel il se tourne à un moment décisif de son acheminement vers la maturation de sa propre pensée. Ce livre instruit le dossier de cette rencontre à partir d’une confrontation directe et structurelle de leurs doctrines respectives, notamment en donnant accès à la première traduction française des Fragments de 1859 du Journal philosophique. Tout se passe comme si Newman, dans sa lecture du cogito, reprenait en une conceptualisation à peine différente la thèse cartésienne fondamentale des Méditations II et III. Le cogito se présente non comme une déduction, mais comme une auto-affection attestant en même temps l’existence de l’ego et celle de Dieu.


Grégory Solari est docteur en philosophie. Il collabore à l’axe de recherches philosophie et théologie de l’Institut catholique de Paris. Spécialiste de la philosophie de John Henry Newman, il a notamment publié Le Temps découvert, développement et durée chez Newman et Bergson (2014).

***

Lettre n°29 – Eté 2019

Depuis la signature par le pape François, le 13 février dernier, du décret reconnaissant l’attribution d’un second miracle au Bienheureux John Henry Newman (la guérison subite d’une femme enceinte dont la vie était en danger. Ce second miracle a eu lieu de nouveau aux États-Unis, mais dans l’archidiocèse de Chicago cette fois), nous attendions tous l’annonce de la date de la canonisation… pour la faire paraître dans la « Lettre du printemps ». Le Consistoire qui s’est tenu ce lundi 1er juillet nous apprend que notre Bienheureux deviendra Saint John Henry le 13 octobre 2019. Le cardinal Newman sera canonisé en même temps que les bienheureuses Marie- Thérèse Chiramel Mankidiyan, Giuseppina Vannini, Dulce Lopes Pontes et Marguerite Bays. Nous nous réjouissons tous de cette nouvelle et espérons nous retrouver nombreux Place Saint-Pierre. 

UN NOUVEAU SITE INTERNET POUR L’ASSOCIATION 

Grâce aux bons soins et à la générosité du vice-président Didier Rance et de son fils, un nouveau site de l’Association vient de voir le jour : amisdenewman.fr. Il a été construit à partir de données récupérées sur l’ancien site et de nouveaux articles sur Newman comme sur l’Association. Il permettra, non seulement de vous tenir au courant des actualités newmaniennes, mais aussi de consulter quelques articles inédits ou d’y retrouver des textes épuisés des Études newmaniennes, en plus de leur sommaire complet. Nous tenions à vous annoncer son ouverture dans cette Lettre, mais il faudra patienter encore pour que toutes les pages du site soient en ligne. 

ÉTUDES NEWMANIENNES 2018 & 2019 

Le dernier numéro des Études newmaniennes (n° 34) n’a pu être envoyé que début 2019. Vous avez pu y apprécier la traduction de 9 sermons catholiques indédits, datés de l’année 1848, à l’exception du dernier, beaucoup plus tardif (1873). Ces sermons, traduits par les soins de Sr Christine Marie Le Bourdiec osb, sont introduits par Charles Stephen Dessain et postfacés par Keith Beaumont. 

Le prochain numéro des Études newmaniennes (n° 35) aura pour thématique principale le mystère de l’Église dans la pensée du cardinal Newman. 

ÉCHOS & NOUVELLES 

Publications 

Le père John Alwyn Dias, capucin, a publié sa thèse de Doctorat en Théologie sous le titre « La sacramentalité de l’histoire et le salut de tous » selon John Henry Newman. Relecture de l’histoire à partir des principes dogmatique et sacramentel. Préface de Jean-Louis Souletie. Lethielleux, 2019, 418 p. ISBN : 978-2-249-62646-3. 

Les éditions du Cerf viennent de publier : Sermons catholiquesLa
puissance de la gra
̂ce suivie de Le second printemps. Ce volume, qui réunit les
Discourses Addressed to Mixed Congregations et les Sermons Preached on Various
Occasions
, est le fruit du travail de traduction de Mariette Canévet, Michel
Durand, Pierre Gauthier, Bernadette Lemoine, Maurice et Simone Montabrut, Maurice Polard, Peul Veyriras, et Keith Beaumont qui donne une introduction à chacune des parties de l’ouvrage. John Henry Newman, Sermons catholiques. La Puissance de la grâce suivi de Le Second printemps, Cerf, Paris, 2019, 650 p., ISBN : 978-2-204-13341-8. 

Ces publications feront l’objet d’une recension dans les prochaines Études newmaniennes

Un Hors-Série de L’Homme Nouveau, « numéro spécial canonisation », paru en mai, a été préparé par plusieurs membres de l’Association. Il est divisé en trois parties : Une vie pour Dieu, Le penseur et Le pasteur et maître spirituel. Chaque partie contient plusieurs articles écrits par des spécialistes, suivis d’une sélection de textes newmaniens. Ces 65 pages magnifiquement illustrées représentent une approche à la fois simple et approfondie du futur saint John Henry Newman et constituent un excellent moyen de le faire connaître, à l’approche de sa canonisation. De plus, ce recueil permet de faire connaître l’AFAN puisqu’il fait profiter d’une offre promotionnelle : les n° 29 et 30 des Etudes newmaniennes. Il est possible de se procurer ce HS n° 35 par courrier à L’Homme Nouveau, 10, Rue Rosenwald, 75015 PARIS (8€ plus 2€ de frais de port), en téléphonant au 01 53 68 99 77 ou sur le site de l’Homme Nouveau, par le lien https://hommenouveau.aboshop.fr/. 

Cours sur Newman 

Pascale Vincette a donné un cours sur le thème de la conscience chez Newman, Blondel et Rielo, dans le cadre du Master de Bioéthique de l’Institut Supérieur de Sciences Religieuses du Collège des Bernardins. Il se trouve qu’elle a abordé Newman juste au moment de l’annonce du second miracle, et que ses étudiants se sont passionnés pour lui. 

Soutenance de thèse & de mémoire 

Grégory Solari a soutenu brillamment une thèse sur «Le cogito newmanien. Essai sur le Journal philosophique de John Henry Newman », le 3 décembre 2018, à la Faculté de Philosophie de l’Institut Catholique de Paris, sous la direction du Professeur Emmanuel Falque. Les membres du Jury, composé de Madame Laurence Devillairs, de Monsieur Jean-Luc Marion et de Monsieur Ghislain Waterlot, ont souligné son originalité et sa pertinence. Nous attendons avec impatience sa publication. 

Jean Rencki, prêtre du diocèse de Paris, a soutenu ce 24 juin à l’Institut d’Études Théologiques de Bruxelles un mémoire intitulé « Rédemption et justification dans les Conférences sur la doctrine de la justification de J. H. Newman et autres articles publiés sur le même auteur ». 

IN MEMORIAM 

Notre ami Günter Biemer, l’un des plus prestigieux spécialistes allemands de Newman, est décédé le 1er juin 2019. En tant que professeur d’université, il a inspiré nombre d’étudiants qui sont maintenant membres de notre Association consœur allemande, l’Internationale Deutsche Newman Gesellschaft, dont il fut président puis président d’honneur pendant de longues années. Il a participé à plusieurs de nos colloques. 

POUR PATIENTER AVANT DE PRIER SAINT JOHN HENRY NEWMAN 

Dans l’attente de la canonisation, méditons ces quelques lignes d’un sermon de Newman sur la sainteté, daté du 28 mars 1830 et intitulé Le devoir de renoncement : « Luttons et prions pour que germe dans nos cœurs l’amour de la sainteté. Alors les actes suivront, en temps voulu, compte tenu de nous-mêmes et des circonstances, sans que nous nous épuisions à trouver ce qu’ils devraient être. Vous n’avez pas besoin de vous efforcer de tracer une ligne précise entre ce qui est peccamineux et ce qui est seulement permis : regardez vers le Christ, et abstenez- vous de tout ce que d’après vous il voudrait vous voir refuser. Si vous aimez beaucoup, vous n’avez nul besoin de calculer ni de mesurer ; si vous avez à cœur de courir l’aventure à sa suite, vous n’avez pas besoin de vous tourmenter avec des points de détail. Certes des difficultés surgiront parfois, mais elles seront rares. Il vous ordonne de prendre votre croix : acceptez donc les occasions quotidiennes de céder aux autres, alors que ce n’est pas nécessaire, et de rendre des services qui vous coûtent, alors que vous pourriez les éviter» (Sermons paroissiaux VII, 7). 

Relisons aussi cet extrait empreint d’humour de la correspondance spirituelle de Newman : « Je n’ai rien d’un saint en moi, comme chacun le sait, et c’est une mortification sévère et salutaire de s’y trouver comparé. Je peux avoir une vue élevée sur beaucoup de choses, mais c’est ce qui résulte de l’éducation et d’une certaine qualité d’esprit – mais c’est tout à fait différent d’être ce que j’admire. Je n’ai aucune tendance pour être un saint – c’est triste à dire. Les saints ne sont pas des intellectuels, ils n’aiment pas les auteurs classiques, ils n’écrivent pas des romans (des histoires). Je peux être à l’aise dans ma voie, mais ce n’est pas le “niveau supérieur”… Les gens de l’extérieur ont des idées fantaisistes. Il me suffit de cirer les souliers des saints – si tant est que saint Philippe (Néri) se sert de cirage au ciel ! » (Lettre à Miss Munro, Letters and Diaries XIII, p. 243). 

COTISATIONS 

La cotisation annuelle à notre Association pour l’année 2019 est de : 35 € pour les membres adhérents ; 50 € pour les membres bienfaiteurs ; 20 € tarif étudiant (ou personnes en difficultés). Pour ceux qui ne seraient pas encore à jour, merci de s’adresser à amisdenewman@gmail.com

Association Francophone des Amis de Newman – Juillet 2019 

site : amisdenewman.fr 

courriel : amisdenewman@gmail.com